Par LeChienPoney

Il faut que j’écrive un « papier ». Je mets des guillemets à « papier » parce que mon amie Sade met un point d’honneur à dire « papier ». Son côté journaliste de terrain. « Papier » sonne plus pro, en plus j’ai l’habitude d’écrire, tsé tu vois.

ET pis surtout tous les copains pondent des papiers.

Moi aussi je veux mon papier avec mon pseudo en italique pour pas que ma mère reconnaisse ma plume sur Facebook (elle est déjà fan de People Are Strange, pas vous ?)

Il faut écrire des trucs que les gens vont aimer, vont kiffer, vont relayer sur leur page facebook à eux, pour montrer aux copains qu’ils lisent des trucs cool. Mais là je ne sais pas. Je manque d'inspiration. Je voudrais crier mon amour pour les chiens (encore) ou pour Leslie Hall, mais ça demanderait l'énergie du « papier » dédié. Je me dis pourquoi pas un article sur les grosses dans la mode. Je dis grosse, c’est moche je sais, il faut dire ronde, mais j'ai dans l’idée de créer le front « Appelons un chat un chat ». Alors je dis les grosses, les putes, les noirs, les arabes, les manouches et les handicapés. Par contre je n’appelle pas les SDF clochards, allez savoir.

Et puis ensuite je me suis dit du haut de mon 46 (pour de vrai je fais du 44 mais ça fait pas assez grosse le 44) que j’allais ruiner mon avenir d’ores et déjà glorieux dans le monde de la mode, et mes chances de devenir le premier mannequin grande taille pour P.A.S.

Ouais, j’ai pas trop la tête à l’écriture en ce moment. Je dis « écriture » parce que j’aimerais que vous m’imaginiez en artiste affamée, moulée dans mon jean taille 46 (44), à la terrasse d’un café new-yorkais, penchée sur mon carnet Moleskine. J’ai toujours voulu qu’on me prenne pour une intelligente (Pierre Bourdieu comprendrait). J’ai pas trop la tête à l’écriture parce qu’il y a eu les résultats et les 20% de Marine. Et il y a mon urticaire.

Cela fait une semaine que j'ai de l'urticaire. En localisé d'abord. Les avants-bras, les jambes, le cou et le derrière des cuisses sont maintenant touchés. Depuis 15h aujourd’hui, le visage est passé du côté obscur de la force.

Parlons donc de mon éruption cutanée. Mais parlons-en ensemble, vous voyez, ENSEMBLE. Je vais vous demander conseil (c’est nettement plus cool ici que sur les forums déprimants de doctissimo). Vous pensez à une allergie ? Poils de chiens, poils de chats, humains... Impossible, trop de contact depuis l’enfance. Tissu ? Malheureusement aucune nouvelle nippe. Lessive ? Nan suis fidèle à mon Ariel en poudre (1,49 dollars chez les chinois). Le latex ? Même chose, trop de contact depuis l’enfance. Des piqures de bêtes ?... Oh mon Dieu NON.

Il ne me reste plus que l’allergie alimentaire.

Depuis lundi, je note tous les aliments que j'ingurgite qui pourraient être la source de mon mal (que ceux qui voient d’ores et déjà un lien macabre entre ma tirade sur les grosses et mon inventaire alimentaire à la Prévert quittent ce site). Et c’est là que vous intervenez. Merci de m’indiquer dans la liste ci-dessous tout aliment qui vous paraît suspect (d’une vous aurez le sentiment de collaborer à mon papier, de deux vous pourrez me donner quelques conseils alimentaires, de trois l'exercice donne un magnifique aperçu du paysage culinaire brooklynite). Je précise que je note les aliments une seule fois, même si ceux-ci ont été consommés à différentes reprises.

Céréales Kashi au blé complet, lait de soja, petite bouteille de 475ml de frappucino Starbuck en bouteille (arôme mocha), une barre de céréales aux dattes et noix, un diet snapple aromatisé à la mangue, une pastilla de poulet aux amandes (recette disponible sur demande), salade (mélange de jeunes pousses), une slice cheese&pepperoni, un frappucino, un pamplemousse (entier, sans sucre), un poulet chaloupa et un tacos au bœuf, des nachos (avec de la sour cream et du fromage), une part individuelle de cake aux pépites de chocolat, une pomme (Fidji), du houmous, une soupe au kale (le légume hispter par excellence, il faut bien se fondre dans le moule), des céréales Cheerios (nature, pas au sucre et au caramel), une barre de céréales au chocolat noir et gingembre, une orange, du raisin, un pad thaï au tofu et aux légumes (IDEM, recette sur demande), des Werther’s Original (3, dont 2 en même temps), un burger de chez 5leaves avec supplément gruyère et bacon canadien (le meilleur de NYC selon Sade, validé par moi même), un sorbet à la mangue, des tomates, 4 boulettes de kefta maison (IDEM), un mélange de graines façon Björg, des petits pains à l’ail, un chocolat chaud, une poêlée de légumes au lait de coco, un cookie, des fraises.

Que ceux qui feraient un lien entre la liste ci-dessus et mon 46 (on est d’accord je dis 46 mais je fais du 44) gardent leur jugement avec leur mouchoir par-dessus.

Que ceux qui souhaitent m’aider dans cette démarche dermatologique me contactent au plus vite. Mise à disposition de recettes à foison pour les plus imaginatifs, ou pour les étudiants en médecine.