Par T.D.

Ah ben voilà, l’euro a commencé, toutes les testostérones sont de sortie. Et tous les présentateurs loseurs également, merci M6.

Du coup je déclare, aujourd’hui, devant vous, solennellement et officiellement, ne pas soutenir la France mais l’Islande.

Certes, ils ne sont pas qualifiés me direz-vous mais je m’en tape le cocotier car tous les joueurs ont un nom qui finit par "son" dans un souci de symbiose et de fraternité.

Certes, la tradition veut qu’en Islande on attribue le prénom du père suivi de "son" pour les enfants de sexe masculin ce qui fait que cela n’a rien à voir avec le sport mais vous allez me gonfler longtemps à reprendre tout ce que je dis ?

Bien, maintenant que vous vous êtes calmés, on va enfin pouvoir parler sérieusement. De Pékin où l’on trouve des solutions à des problèmes de société (urinophobes et shy bladder, passez votre chemin), des législatives ET de chemises à-pois-liberty, de bonne musique, du Docteur House, d’un (message de prévention, épileptiques s’abstenir) blog magique, d’une photo réussie, de style (je vous rappelle que nous sommes sur P.A.S.), de chimie pour ceux qui passent bientôt le BAC, de drames, de style encore (je vous rappelle que nous sommes sur P.A.S. pigé ?), des Beatles hongrois, de bons plans, de David Costa coach sportif, de héros, de Nyan Cat going to San Francisco, d’hommes et de tortues, de style toujours (BORDEL, ON EST SUR P.A.S. OUI OU NON ?) et enfin, et surtout, d’IMODIUM. Hell yeah.

Allez, un petit jeu pour la fin.

Big bisou.