Par LagrandeAgathe

Chaque année on nous sort une nouvelle tendance, sorte d'hologramme fashion, qui fera la Une des magazines, avant de se répandre sur la blogosphère comme la Bonne Parole en Galilée. Et cette fois on nous a bien gâtées, la tendance du moment est de taille : du fluo-stabilo, dit NEON. Une gamme allant du jaune citron au rose layette, autant de couleurs qui donneraient une mine de raton-laveur à Miranda Kerr. Alors que nos amies les brits s'éclatent déjà à coups de capelines multicolores et bijoux plexis, la modeuse parisienne fanfaronne avec son timide vernis lavande.

Analyse du phénomène.

Parce que la parisienne est, par nature, stylistiquement-chiante, (mais qui s'ignore) il faut lui donner un peu de rêve, sorte de shoot vitaminé pour abonnée au couplé jean-slim/ ballerines Comptoir des Cotonniers. C'est ainsi que chaque saison voit fleurir une de ces tendances-écrans, colporteuse de fausse bonne nouvelle, mais qui ne passera jamais la porte côté rue, direction trottoir. C'est à croire qu'un jour quelqu'un a décidé que, de l'axe sacré Tokyo-Londres-New York, Paname ne récolterait que les miettes. Autant de paillettes dorées aux effluves de changement qui viendront adoucir l'aigreur de notre style national.

De mémoire d'homme, on se souviendra de ces tentatives, souvent foireuses, de percées fashion... Le léopard en reste l'exemple le plus frappant. Multirécidiviste, on nous le re-sort chaque automne (un peu comme la soupe de poids cassé de ma grand mère). Et chaque septembre, irrémédiablement, le preppy gagne par K.O.

Pour la modeuse fraichement débarquée sur le pavé parisien, il est fondamentalement conseillé d'ignorer la fausse-tendance. On reconnaitra parmi le nuage de coton gris vomit chaque matin par la ligne 13, la VRAI fille-branchée. Subtilement mixé à sa tenue classique-passe-partout, l'oeil avisé repèrera le foulard citron, le sous-pull rose qui dépasse bien comme il faut. Parce que la fausse tendance s'adopte par touches.

Mais la fausse-tendance n'arrive jamais seule. Comme un train au passage à niveau, elle cache souvent une autre mode, plus simple, qui prendra le pas sur la première. Avec un capital 0,05% de prise de risque, le Tie&Die est LE véritable phénomène de la saison. Déjà à la mode depuis plus de 24 mois, le Tie&Die, savant dégradé-délavé hérité de nos ancêtres les hippies, était jusqu'alors cantonné au simple rôle d'égayeur de chevelures châtain clair. Il se décline cet été sur jean, tops, toiles de sandales et même sur nos ongles (après faut avoir envie d'ongles mauve/rose). L'avantage du mouvement, c'est qu'il se décline sur les toilettes les plus timides et peut aisément passer partout.

Alors les filles, si vous hésitez encore à franchir le pas de l'expatriation, mieux vaut éviter le NEON cet été. Conseil d'amie.