En 2012, au petit matin, Je ressemblais à un boudoir au bord d'une piscine.
Mon étoile avait ses pics couverts de poussière.
J'étais bête et amoureuse, Rivée aux baskets du mauvais boxeur.
J'ai changé d'agenda, de moyen de locomotion, de contraception, J'ai lavé mes Damart et mes fonds de tiroirs, J'ai cassé la tirelire cochon, coupé le jean-trottoir.
En 2012, au coucher du soleil, mon oeil sirotait la liqueur de ses pleurs. Mon cheveu, terne, chantait les louanges de Dessange.
2013 aura des boucles, un peu rousses, entre mes doigts, Des tracteurs aux commandes de mes cris, Des cascades au soleil de minuit, Des fleurs dans les poches.
2013 verra mon étoile féconder sa soeur.
Je couvrirai de caresses mon ravisseur, De ma quête imaginaire, il sera le prophète, Je lui confierai ma vie ordinaire, Et mon coeur en bouton de manchette.