Par Sa-de

J'ai confondu mon sachet de sauce soja avec un préservatif, qu'est-ce que ça dit sur ma sexualité ? Mathilde, 26 ans, Amsterdam

PAS : Depuis le temps que je dis que les nippons vont tous nous bouffer ! Tout le monde s'inquiète de Shanghai, et pendant ce temps les sushis s'infiltrent dans nos lits. Serrez les cuisses Mathilde ! Faites comme Moreau dans Hiroshima, collaborez. Quant à votre sexualité d'exilée, on préfère ne pas en parler. Tout comme on continue d'ignorer les gens qui reniflent leur culotte (cessez de nous écrire, nous n'avons absolument aucune compétence en la matière).

Un chèque peut-il être refusé si on fait des fautes aux nombres ? Roger, 52 ans, Lyon

PAS : Vous faites des fautes aux nombres Roger ? Ecoutez, pas d'inquiétude, on a vu pire. Passez nous voir à la boutique, nous acceptons tous les moyens de paiement.

Qu'est-ce qu'un "butt plug" ? Louise, 17 ans, Marseille

PAS : Une blatte qu'on branche dans une prise. Allez Louise, un épisode de Glee et au lit !

Que devient Sandy Valentino ? Philippe, 38 ans, Paris

PAS : Elle est Community Manager pour la marque de lingerie de Loana. Et elle vous emmerde.

Peut-on dire 10 balles pour dire 10 euros ? Brice, 32 ans, Orléans

PAS : Ah bah tiens, parlons-en. Hier encore mon pater se tenait la larme du coin de l'oeil suite à l'évocation des balles de son enfance. "Tu peux pas dire balles pour des euros" m'a-t-il lancé rageusement. Oui, le conservatisme s'applique au jargon monétaire… La réponse est en réalité assez simple : on peut dire 10 balles quand on a moins de 25 ans. Pas quand on a connu le franc de la boulangère qui vendait des têtes de nègre. Et encore, mieux vaut dire "boules" que "balles" me souffle à l'instant une journaliste de RFI. Puisqu'on cause modalités d'expression, sachez que rajouter "36-15 code" ou ".com" avant et après le récit d'un évènement de votre vie est désormais passible d'une peine d'empoisonnement. Tout comme les "en mode gangsta" et les "j'avoue". Sévère ? Possible, mais c'est à ce prix qu'on se fait des amis dans le graphisme.

Qu'est-ce que le baguetting ? Pierre, 25 ans, Chamonix

PAS : Il s'agit de la nouvelle tendance du UGC (User Generated Content) : détourner une baguette de pain en bigoudi, en ceinture, en raquette de tennis ou (et ça va ébranler le chamois qui est en vous) en bâton de ski… Bah quoi, l'absurde n'est pas l'apanage de René Magritte ! Si vous vous étonnez du baguetting, c'est que vous êtes passés à côté du milking. Et oh les bouffeurs de poudreuse, faut pas oublier de surfer sur le net aussi.

La bromance, c'est tendance ? Paul, 30 ans, Fréjus

PAS : La bromance, c'est tendance à Los Angeles. A Marolles-en-hurepoix, ça s'appelle l'homosexualité clandestine.

Faut-il être à jeun pour se faire blanchir l'anus ? Caroline, 29 ans, Cassis

PAS : Encore une question pour nos sociologues. L'anus, ça se blanchit le matin comme le soir. Cacaroline, il n'y a pas de bon moment pour se mettre au blanc. On peut tout à fait avoir recours à cette gourmandise anale le ventre plein. Evitez simplement les périodes de détox alimentaire où le filtre gastrique bat la campagne et où vous risquez de livrer à votre compagnon un rond bicolore.

Le graissage de lobe d'oreille est mon passe-temps de solitude, est-ce grave ? Huguette, 54 ans, Dijon

PAS : Bon, je commence à fatiguer. Je vous rappelle que les baleines sont en danger, que Christophe Maé vient de se prendre une crampe aux victoires de la musique et que le rugby français a le charisme d'une fraise. Alors que vous caressiez le lobe de votre neurone azimuté ou la glande de votre aine blanchie de célibatante, je m'en tape le cocotier. Est-ce que je vous raconte que je siffle "Le pont de la rivière Kwai" en dormant ?

Doit-on se fier à la critique "Il parait que c'est nul" avant d'aller voir un film ? Ludovic, 40 ans, Soustons

PAS : Si vous abattez l'us "Il parait que c'est nul", vous tuez l'âme française. Vous irez alors expliquer aux taxis qu'il convient de dire bonsoir, aux musiciens de se passer du fil dentaire à midi, et aux soixantenaires de traverser sur les passages piétons. Et pourquoi pas ramasser ses crottes de chien tant qu'on y est ? Non mais.