Par Marion Bueno
270290_10150298946649493_6077649_n
Nous nous sommes rendu compte de cet état un soir.
Nous avions laissé un membre pour le dépôt de garantie. Maintenant avec les hospices, si l’on ne regarde pas le menu dès la notice, on se noie vite dans le gazon.
Le train est passé tard, il était bien jeudi passé. Nous voulions prendre le pastis sur le capot. Nous avons fini sous le toit -mais côté jardin. Nous avons ri et pleuré à en arroser les baies.
Lorsque le soir s’est levé, il était trop tard pour rejoindre Inde, laissée ‘casier n° 7’. Elle, elle était repassée la chercher. Elle avait poussé. Hier grisonnante, ses chutes avaient repris du poil. Couleurs acides, la bête dégoulinait de tout son long. Je voulais l’atteindre, la cible avait bougé. L’eau s’écoule au gré des lunes.
Notez que je ne divague pas, je cause.
Cherchez les fondements là où ils sont ; là-haut. Je crois que l’on ne se comprend pas, ni vous, ni moi. Pas de promesse pourtant, pas de carnet ouvert, d’info Lego, montage éclair.
Nous dressons des remparts depuis l’enfance. C’est dur, robuste, à coup de sucre. Les grains sont là, fuyant avec la pluie. Je ne les ai jamais vus courir aussi vite. J’ai bien fait de la garder pour moi, je n’aurais jamais pu repartir.
Nous observions les paysages découpés par la locomotion. Ils glissaient gentiment, piquant mes yeux au fil des stroboscopes. Les géants de fer guettent. Dressés, l’un après l’autre, ils échangeaient leur fils ; de collines en monts, de monts en vain ; on ne sait où. J’aurais aimé connaître l’issu, on se contente des moutons.
Les avez-vous déjà entendus ? Ces sons ? Un animal à la communication étrange. Deux tonalités appuyées, une difficulté à accoucher, différent de celui des bateaux. Un transport sonore.
Rendez-vous compte. Absurdité. Distinguer le vrai du faux, le bien du mal. Il n’y a guère que dans la littérature que le mal est fascinant, dressé en dieu des passions. Vous cherchez le vice. Composez.
Donner à voir ce qu’ils désirent ou ce que La Grande nous balance à tour de bras.
Crédits photo : "Trip In The Center Head" by Space Art