Par Marcela et Filou  

Si les mariachis et la cucaracha ont toujours  la côte au pays de la tequila, au Yucatan, on est plutôt tradition maya et tortue sur la playa …

A Merida, la capitale du Yucatan, nous nous retrouvons dans un petit marché artisanal. Autour d’une cour poussiéreuse, des locaux bradent des produits traditionnels mayas. Parmi eux, Maya.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sa spécialité, c’est les petites robes brodées que portent encore les femmes mayas. La couleur et les formes des broderies ont une signification précise, elles sont différentes d’une région à l’autre. On en prend une en espérant que dans la prochaine ville on ne se sentira pas comme un mec avec l’écharpe du PSG sur le vieux port de Marseille.

Notre prochaine étape c’est Progreso, la station balnéaire préférée des Mexicains. Le soir en bord de mer, la feria bat son plein. Entre barbapapa, tir au pigeon et ventes aux enchères de peluches, Priscilla prend la pose.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le reste de l’année elle est étudiante en droit mais pendant les vacances elle se lâche. Ce soir elle est mi-Amy/mi-Riri, demain on verra. Elle nous recommande d’aller visiter Tulum réputée pour ses plages de sable blanc.

Le lendemain, nous sommes donc à Tulum où l’on croise Karim et sa tribu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Originaire d’Italie, Karim a trouvé ici du boulot (prod tv) et surtout l’amour. Ils se marièrent et eurent deux enfants, Anoar le chico et Shanti la chica. L’homme léopard c’est Julio, un ami venu pour les vacances.

Ils nous conseillent d’aller plus au sud à Tulum playa où l'on découvre tout simplement la plus belle plage du monde.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ugo, le sauveteur,  veille à ce que personne ne se noie au paradis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il veille au bien-être des humains et à la reproduction des tortues. Sur cette plage, les tortues viennent nidifier et la nuit, les bébés tortue rejoignent les flots.   Dans un autre genre, plus au nord, Playa del Carmen est beaucoup plus animée, de jour comme de nuit.

6drugs

A la station de bus, Alejandro et Diego, les fluo kids en vadrouille, choisissent leur prochaine destination.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils se décident finalement pour Isla Holbox, un peu plus au nord. On décide d’y aller aussi.   Sur cette petite île, les maisons sont vétustes, les routes en sable et on ne se déplace qu’en voiturettes de golf.

8holbox

L’attraction principale – après l’ambiance hippie – c’est la nage avec les requins baleines de 20 mètres de long. Bruno, croisé sur les marches d’un bar « rasta », nous conseille vivement d’y aller.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil ». Quand on cite Aznavour à Bruno il paraît vraiment d’accord. Pour nous, le Mexique c’est fini, la misère et le soleil c’est un peu ce qu’on imagine de notre prochaine destination : Cuba. On a vraiment tort.