Le Point commande des sondages et c’est P.A.S. qui trinque. 32% des français préfèrent l’expression "les chiens ne font pas des chats"… Et ma main dans ta gueule, Français, c’est ça que tu veux ?

Malgré des début de saignements gingivaux et des malaises vagaux à répétition à la rédac’, je cite l’article :

Sans titre(1)   (source)

Personnellement, courir le guilledou est ma préférée dans le panel proposé, mais je comprends qu’elle soit un peu mainstream : qui ne court pas le guilledou de nos jours ? (C’est rhétorique les loulous, inutile de répondre à cette question).

Français, il est grand temps que tu saches que les expressions que tu aimes peuvent rendre épileptiques et causer des chocs anaphylactiques. C’est pourquoi P.A.S. t’offre la liste des expressions à employer en toute situation.

1.  Peau de balle (ou "peau de zob" pour les plus couillus), (ne pas confondre avec "peau de vache" car vous risqueriez de fâcher quelqu’un). Exemple en société : "bonjour Mr le boucher, vous avez de la caillette ce matin ou vous avez peau de balle ?". Vous voyez, c’est très facile à placer, passons à la suivante.

Ah non pardon, j’apprends à la dernière minute qu’en Belgique, cette expression se dit : De hondzijnkont ! Cul de chien !

100expressions1

2.  Sucer jusqu’à l’os (ou jusqu’à la moelle), (ne pas confondre avec l’expression "posséder jusqu’à l’os"dans laquelle "os" signifie anus, c’est pas moi qui le dit c’est expressio dans "compléments"). Exemple en société : "ce Hollande alors, il est en train de nous sucer jusqu’à l’os". Certains de bon goût rajouteront "quand il n’est pas occupé à sucer ailleurs". Passez votre chemin et réitérez votre phrase au prochain clampin rencontré.

3.  Chanter Ramona (ou "se faire ramoner la cheminée"), (ne surtout pas confondre avec Ramona de Tino Rossi). Exemple en société : "t’as vu la gueule de Jeanne, elle a dû se faire méchamment chanter Ramona hier soir, la salope". Sachant que "la salope" est controversée : le comité de rédac’ de P.A.S. avait préféré à l’unanimité "la chanceuse" qui a été jugé trop racoleur par la CPPAP.

4.  Avoir une trichine dans le jambonneau (ou avoir une araignée au plafond ou encore "yoyoter de la touffe"), (ne pas confondre avec rien car ça m’étonnerait qu’on retrouve le mot trichine et jambonneau dans une autre phrase et si ça vous amuse de faire les intéressants, allez-y cherchez, puisque vous êtes si malins). Exemple en société : "Maurice merde, arrête de t’enfiler tout le pâté, tu vas encore te choper une fièvre typhoïde et agir comme si t’avais une trichine dans le jambonneau, tu fais chier Maurice". Reconnaissez au moins que cette expression apporte un certain piment à nos conversations.

h-4-1966794-1267531579

5.  Avoir l’œuf (ou "être patraque"), (tant qu’à être dans les expressions culinaires hein), (ne pas confondre avec "tête d’œuf" qui serait plutôt de la même famille que "tête de gland"), (ne pas confondre non plus avec "avoir l’œuf colonial" qui désigne les gentils blancs du bon vieux temps des colonies et leurs petits ventres rebondis par l’alcool et l’inactivité) : exemple en société : "Ta grand-mère elle a toujours l’œuf !", c’est pas moi qui le dit, c’est le wiki des expressions marseillaises. Arrêtez de croire que je ne fais pas d’énormes recherches de fond.

6.  Avoir les glandes (ou les crottes de nez qui pendent), (ne pas confondre avec "avoir les boules" car nous ne jouons pas au loto ici, merci). Exemple en société : "ha ha ! Comme elle doit avoir les glandes Kim Kardashian d’être aussi conne !". Evitez juste de le dire devant Kanye West.

james-franco-seth-rogen-spoof-kim-kardashian-kanye-west-vogue-cover__oPt

7.  Chier du poivre (ou "se faire la malle"), (ne pas confondre avec "en chier des ronds de chapeaux" car même si le principe fécal est là, le sens est différent). Exemple en société : "la dernière fois chez Francis, sa soirée était tellement pourave que je leur ai chié du poivre". Eviter seulement de placer trou de balle dans votre prochaine phrase histoire de ne pas passer pour un gros dégueu qui aime son caca. Personne n’est à l’abri du faux-pas merdique.

8.  Y’a pas d’lézard (ou "y’a pas de lez" ou encore "Menelik est dans la place, tout baigne"), (ne pas confondre avec "y’a pas un chat" car on avait bien spécifié qu’on ne parlerait pas de ces connards de chats aujourd’hui). Exemple en société : "tu viens à la soirée du patchworkgroup ou y’a un lézard ?".

9.  Bonus : Θα μου βγειτο λαδί (ou "il va me sortir de l’huile"), (à ne pas confondre avec "baigner dans l’huile" qui est quelque chose que l’on fait surtout sur les plages du Grau du Roi en été). Exemple en société : "si tu continues à me chauffer Martine, il va me sortir de l’huile et ce ne sera pas pour faire de la mayo avec hein alors tu la fermes !". Oui, P.A.S. aime à penser que les couples s’aiment et vivent en harmonie.

Voilà Le Point, j’aurais bien conclu par "dans ta gueule", expression qui veut dire qu’on t’a bien "mis la carotte" mais ce n’est pas le style de la maison.