Par T. Goodman  

Anna Fox Rochinski, Shane Butler et John Andrews, trois Bostoniens rencontrés en école d'art, sont passionnés par le flower power et la musique des années 60-70. Après un premier album remarqué en 2011, ils signent leur second effort "held in Splendor".

En anglais, Quilt signifie courtepointe. Etrange mot qui définit assez bien la musique du groupe : chaleureuse, fleurant bon la madeleine. Folk pop seventies, le son de Quilt est un petit bijou de réminiscences hippies aux robes aussi colorées et douillettes que les couvre-lits surpiqués en patchwork de Mamie Pruneau (sauf si le teckel de Mamie Pruneau est incontinent, mais c’est une autre histoire).

MEX149-Quilt-Held-In-Splendor

Tout est charme et volupté dans les treize chansons de l'album, le troublant organe de Anna Fox Rochinski procurant systématiquement un soupir amoureux : de l'inaugural "Arctic Shark" aux accents du Fleetwood Mac, jusqu'à l'ultime titre "I sleep in nature" qui rappelle MercuryRev et Galaxie 500. Là où les guitares se font aussi caressantes que les voix.

"Quilt est un petit bijou de réminiscences hippies aux robes aussi colorées et douillettes que les couvre-lits surpiqués en patchwork de Mamie Pruneau"

 

Un gros coup de cœur pour "Mary Mountain" et son entraînant refrain tout en chœur psychédélique, alternant avec la fausse torpeur des couplets. Ce single nous ferait tout plaquer pour fonder un élevage de poney bio dans le Finistère.

Pour autant, l'album ne sent pas le fromage de chèvre artisanal fermenté. Le son est très soigné. L’implication et l’application des membres du groupe sont palpables. Ces hippies stakhanovistes se sont même accordés un mois pour enregistrer l'album 10h par jour et 6 jours sur 7.

Le résultat est là, rien n'est laissé au hasard. Mais cette recherche de perfection en studio les dessert en concert : le groupe voulant trop bien faire laisse parfois de côté le show et offre un rendu trop scolaire.

QUILT_press_2_lo

Quilt nous livre un album d'une infinie douceur, un petit voyage sans prétention en van VW dans les grandes et vertes plaines américaines où il fait bon respirer les fleurs printanières.

Nous n'aurons malheureusement qu'une seule occasion de les voir en France, à L'espace B de Paris le 19/04.