C'est la saison des insectes, ce matin j'en ai trouvé deux chez moi, un avec des caisses de pattes prétentieuses sous son corps de mauviette (je l'ai buté façon savate-sur-crâne-nu), un autre plus calibré qui squattait mon nouveau fait-tout Le Creuset (lui, j'ai dû l'aspirer en hurlant des noms de villes). Comment ils arrivent jusque-là ces fils de chiens alors que je vis carroublée depuis que j'ai eu vent de leur invasion ? C'est un mystère.

Vous comme moi, nous nous demandons maintenant pourquoi mon cousin urbain m'a offert un fait-tout Le Creuset pour mes trente ans. Pour ceux qui baisent encore et qui ne savant pas ce qu'est un fait-tout, c'est une sorte de marmite en fonte. La Cadillac des cuisines, à en croire mes amies mariées qui ont transpiré la culotte pour l'occasion. Même ma mère a fait un tour sur elle-même : nom de Dieu, Le Creuset, tu vas la garder toute la vie !

10432977_631273840302598_8317022005037848313_n

Je me suis visualisée dans mon cercueil, entourant ma marmite Le Creuset d'une main jalouse. J'ai pas été touchée. Je me suis dit que mon entourage comprenait "je veux cuisiner plus", quand je disais bien distinctement "j'en ai marre d'être seule". J'ai donc pris la décision de ne plus fréquenter mes amis.

Nous autres cons de célibataires faisons mine de pas comprendre que, par définition, notre célibat n'intéresse que nous.

Je me suis dit que j'allais avoir un bébé juste pour avoir le droit d'en parler tout le temps. Genre tout le temps. Genre pour couper la parole de mon frère l'historien, pour dire que bébé a vomi sur son propre cul. Lol.

Pour faire un bébé, j'ai pensé qu'il serait bien de contacter un ancien amoureux. Je me suis dis que ça ferait moins peur. L'ancien de Toulouse m'a répondu un truc tellement fils de chien que j'ai honte de vous le dire. Il a dit : " je peux pas faire un bébé à quelqu'un qui critique toujours tout sur son blog".

tumblr_n5sjkmb9cy1r6dol5o1_500

J'ai répondu "People Are Strange c'est un webzine pas un blog, ignare!", mais il avait déjà fermé la fenêtre (on évoquait bébé par chat). Du coup, tout ce qui me fait chier depuis des mois m'est revenu violemment à l'esprit : les gens qui écrivent le nom des célébrités en dessous de leur photo, les gens qui disent après une cuite "ça fait mal aux cheveux", les journalistes qui disent que les ouragans féminins sont plus destructeurs parce que leur nom fait moins peur, les gens qui te lèchent la chatte et t'embrassent après, les gens qui font coucou aux bateaux, les gens...

J'ai décidé que j'allais pas me laisser emmerder par deux insectes, une marmitte et des cons de gens et que j'allais prendre la route en peignoir. Partir, tout simplement, à la recherche de mon entonnoir.

Bien sûr je continuerai d'écrire pour le WEBZINE People Are Strange de là où je serai, je laisse tomber la maternité, pas la littérature.

unnamed