Il y a quelques jours je dégustais un plat de pâtes thaïlandaises chez Mme Shawn avec une amie - dont l’appétit n’a d’égal que la beauté d’esprit (il se pourrait bien que l'amie lise ce billet, et j’ai en matière de flagornerie suffisamment sévi, pour savoir que deux compliments valent mieux qu’un) - donc, disais-je, nous tuttions nos fils de riz en conversant sur le déclin du monde.

Le niveau d’exaspération de ma comparse contrastait avec la douceur des mondanités du salon en velours de chez Mme Shawn. « Il n’y a pas que l’économie qui décline. Les mœurs sont déclinantes. La pensée décline. L’art décline. Et quand la création disparait, que reste-t-il ? Il existe 3 moyens pour l’individu d’évoluer : évoluer en élargissant, en approfondissant, ou évoluer en s’adaptant. Aujourd’hui, on ne fait que s’adapter ».

Trois jeunes parisiennes aux joues roses nous regardaient nous molester le cerveau. Elles devaient se dire, en bonnes néo-ascètes à l’ipad lustré, qu’une brochette de poulet à la cahouète et une bière sans bulle devraient suffire à un bonheur simple. Que nous avions tort de nous en faire. Que les résolutions individuelles allaient briser le cou du consumérisme. Que nous ferions bien de baiser un peu plus de phallus bios et d’être moins aigries. L'une d'elle, affolée par sa propre perte de vitesse intellectuelle, lâchait un improbable : « les gens pensent que je suis hystérique, alors que je ne le suis qu’en public ».

« Je pense que ça va péter » me disait mon amie. « On ne peut pas se satisfaire éternellement de médiocrités. 10 050 000 millions d’entrées pour Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? Putain, tu te rends compte ? J’ai pleuré de rage en regardant cette croûte. C’est à ça que s’intéressent les gens ? La magnificence du stéréotype ?».

ob_491570_10150773-604679486293065-1734722021-n

« Oui mais Les petits mouchoirs avait fait 5 millions d'entrées en 2010 », objectai-je, résignée. « C'est pas nouveau le défrocage de cerveaux ».

Sa morosité prenait des allures de révolte.

« J'ai pas envie de mettre au monde un enfant dans un monde où Christian Clavier est une star ».

J'avoue que je n'avais rien à répondre. Comment motiver notre génération, cachée derrière le déni, à être plus exigeante ? A sortir de sa culpabilisante paresse ?

J'osai : « Expions notre connerie en la confrontant ». Mon amie n'attendait que ça, l'action programmée, la communion du repentir, les phrases lyriques de fin de table. Nous décidions de nous donner de l'espoir en purgeant 2014, en dressant la liste des médiocrités déjà accomplies :

_Garcia Marquez meurt, doublette de publication Mussot/Lévy

_Schumarer chute sur une piste bleue

_RTL couvre le décès du beau-père de Loana

_Les Vieilles Canailles se reforment

_Le cheval de bois est à l'honneur dans le calendrier chinois

_L'Europe voit loin

_La tétraplégie voit loin

_Catherine Deneuve signe son 7ième lifting

_Alain Resnais meurt, Nadine Morano tweet : "Ma pensée pour les habitants de Rennes"

_Alyzée sort son sixième album : Blonde

_Le Qatar construit loin

_Sarkozy cailloute les genoux de TFI

_Gravity, en Ukraine

_Le Brésil enfante un 7-1 dans la douleur

_Le retour des Pixies gâchent les élections municipales

_Mélanie Laurent tourne son deuxième long métrage

_Le burlesque devient hype

_Julian Assange fait des Tetris au trou

_Le tennis français sent le compost

_Berlusconi, toujours en activité sexuelle

_La presse française qualifie l’accent quebecquois de « sexy »

_Renée Zelwegger signe son 5ième lifting

_Une météorite frôle la planète

_« Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu » fait 10 050 000 entrées...

Sur le pas de la porte en velours de chez Mme Shawn, je la regardais ranger fièrement la liste dans son sac. Je me demandais ce qu'elle allait en faire. L'encadrer comme manifeste d'une génération bradée ? La lire sur RTL ? Je me posai furtivement la question du déclinisme. N'était-ce toujours pas "mieux avant" ? Et qu'en pensait Mélanie Laurent ?

Alterner désoeuvrement et sursauts civiques me fatiguait. Je me confortai bien vite dans l'idée rassurante que quand je serai grande, je serai engagée.

inglourious-basterds-inglorious-basterds-19-08-2009-21-08-2009-75-g