Dieu invisible, cela ne signifie pas seulement un Dieu inimaginable, mais un Dieu accessible dans la justice. L'éthique est l'optique spirituelle. La relation sujet-objet ne la reflète pas ; dans la relation impersonnelle qui y mène, le Dieu invisible n'est pas abordé en dehors de toute présence humaine. L'idéal n'est pas seulement un être superlativement être, sublimation de l'objectif ou, dans une solitude amoureuse, sublimation d'un Toi. Il faut oeuvre de justice - la droiture du face à face - pour que se produise la trouée qui mène à Dieu - et la vision coïncide ici avec cette oeuvre de la justice. Dès lors, la métaphysique se joue là où se joue la relation sociale - dans nos rapports avec les hommes. Il ne peut y avoir, séparée de la relation avec les hommes, aucune connaissance de Dieu. Autrui est le lieu même de la vérité métaphysique et indispensable à mon rapport avec Dieu. Il ne joue point le rôle de médiateur. Autrui n'est pas l'incarnation de Dieu, mais précisément par son visage, où il est désincarné, la manifestation de la hauteur où Dieu se révèle.

Emmanuel Lévinas, Totalité et infini. Essai sur l'extériorité, 1961.

Developer Ursae Majoris

Takaaki Itoh Hiatus
Anders Hellberg Encounter
Energun Atomic Clock
Dax J Distant Futures
D. Carbone Asynthetic
Len Faki Obliteration of the Berghain