Je ne sais pas si j'aime lire. Ce soir.
Mais
Il y a comme un feu. Dans mes doigts.
Je te lis.
Un écran éteint fait presque miroir juste là.
Ma gueule à moi, c'est qu'il faut que je me rase.
Et mes doigts encore, doigts qui dansent.
Tapant le tempo, j'imagine.
Déconnectés.
Je viens, en une soupçonnée de Whisky, ruiner l'effort d'une semaine.
C'est un rien absurde cela dit.
Croire que la motivation pourrait surpasser l'émotion.
Ce vers quoi l'on tend.
Ce vrai soi.
Celui qui ne ment pas.
Alors.
Dire
J'aime putain j'aime ton rythme et tes envolées.
Cette forme de prétention qui vient quand les mains écrivent mieux que la pensée.
A ce 23h03 précises
Je tombe sur Lettre à l'homme de ma vie.
Que je n'ai pas lue.
Mais j'ai la même en féminin.
Quelque part.
Dans un disque dur quoi.
C'est triste en fait.
On ira les brûler quelque part ces lettres.
Avec du champagne et des vieux chiffons.
Il y a des morceaux de bravoure.
Qu'est-ce donc qu'un matin américain ?
Tu as le don d'écrire ce partage des eaux.
D'amours diffuses
Cet état de basculement.
Tâche d'être du beau côté la prochaine fois.
PC