Si Miguel Soll n'était pas loin, je lui demanderais bien de m'épouser. Je poserais derrière les réverbères de Paris et sur les balançoires des squares. Son obsession pour la derbie-tapisserie ferait craquer mes amis de Rivoli, et paf on designerait des habits.

Si Miguel Soll n'aimait pas Paris, on irait chez mes autres amis de Picardie, on vivrait nus près des lauriers, valsant sur Vivaldi. Je pourrais lui montrer mes cuisses sans malice, je pourrais boire du petit lait, lui dire de revenir au lit.

Seulement Miguel Soll est loin de mes cuisses, et à moins d'un portfolio complice, il ne photographiera pas mes vices.

  morri25_670 morri24_670 morri23_670 morri20_670 morri18_670 morri17_670 morri14_670 morri13_670 morri12_670 morri11_670 morri10_670 morri07_670 morri03_670 morri01_670