Fermer l’œil ? Pour quoi faire. Dormir c'est pour les gens heureux. J'veux passer mon temps, le dépenser et m'en sentir libérée parce qu'il pèse ; il me pèse si lourd qu'il me semble ne plus avoir de peau disponible pour plus. Si tu savais.

C’est physique. Je m’angoisse trop tard dans la nuit, ou trop tôt le matin. J’ai une boule au ventre de penser à ça entre deux rêves de toi. Ça me tord le bide. J’ai l’impression que j’pourrais plus bouffer pendant mille ans. Je me demande, curieuse, en quoi va se transformer ce truc que je n’ose pas nommer, à défaut de se perdre dans un coin de rue, au creux d’une nuque bien débroussaillée.

Mon corps se fatigue de ces choses-là. Il fait de tout ce beau bordel un sale réflexe. Il s’habitue plus vite à la douleur qu’aux tendres gestes. Son œil s’affine à la vue d’un nouveau conquérant, son nez le pique à la mauvaise odeur du prochain tourment.

J’pensais que tu allais peut-être pouvoir l’aider à se reposer un moment, tout comme mon cœur en aurait bien pris aussi pour vingt ans.

"Mon corps se fatigue de ces choses-là. Il s’habitue plus vite à la douleur qu’aux tendres gestes"

Je vais le hurler, le cracher, le vomir sur tes pompes propres et leurs massifs de fleurs, les papillons dans le ventre se brûlent les ailes dans mon sang biliaire. Et le libérer de mes entrailles pourrissantes d'amour dont personne ne veut.

Mes mains se perdent et le temps est long. Il faut que tu me laisses dormir, je vais finir par avoir peur du noir, j’ai même essayé de noyer mes idées en plongeant dans mon verre au lieu de le boire. Donne-moi la résistance à l'eau, au feu, aux flammes. L'enfer à côté n'est rien, mon thorax désespéré crie faillite pour ce round, le précédent et déjà le suivant. Offre-moi l'apaisement, quoiqu'il m'en coûte.

Hier je flânais. Aujourd’hui je flânais. Tout à l'heure aussi. Et puis plus rien, le silence, la suspension du myocarde, un instant. Un seul instant, qui s'étire comme la guimauve de l'éternité sur une toile pas assez noire. Tandis que l'un s'arrête, l'autre bat la chamade.

Je veux que tu me reconnaisses. Mon être entier jusqu'au dernier poil hérissé braille ne m'ignore pas, mais à quoi bon ? Frissons ingrats. Tout défile à une allure qui ferait pâlir la vitesse lumière.

Mais j’sais bien qu’un jour je m'en ficherai de ce truc-là, même si, j’espère aujourd’hui beaucoup plus que je n’y crois.

 demain_je_m_ennuyais