L’été touche à sa fin. Bientôt il ne me restera plus rien du goût de ta peau brune. Le sable se dérobe sous mes pieds nus. Le sel de cette nuit torride, comme l’eau, s’évapore. Le cœur encore chaud, je me précipite sur tes comptes Facebook, Twitter, Instagram. Jusqu’à l’exhaustion, l’avalanche de photos me rassasie.

Il est temps de passer à autre chose.

Car la rentrée approche. Bientôt je pourrai dialoguer avec des centaines d’autres célibataires à la recherche, comme moi, de rencontres fortuites. Hommes câlins pour douceurs automnales, Barbus pour passer l’hiver, les prochaines saisons s’annoncent toutes aussi prometteuses. Sur le marché de l’offre et de la demande amoureuse, le choix est roi.

J’aime.

J’aime pas.

J’aime.

J’aime pas.

J’aime.

J’aime pas.

J’aime.

C’est un match !

Dina Goldstein_inthedollhouse

Aux rayons des amours avec un grand S, deux propositions claires et ciblées permettent un rendement et une efficacité sans précédent. Confortablement installée dans l’assurance de trouver chaussure à mon pied, j’effeuille le catalogue des dernières collections en ligne et je commande, du bout des doigts, mon prochain quatre-heures. Célibataire exigeante mais pressée, je profite des soldes sur les Intello pour faire des affaires. Livraison à domicile, sur place ou à emporter, là où les modalités de consommation de ma nouvelle acquisition sont laissées à ma seule discrétion.

L’accès illimité aux biens et services de Cupidon n’en reste pas moins subordonné à une concurrence féroce. Le champ des possibles étant relatif à la réciprocité entre intéressés, je redouble d’ingéniosité dans l’élaboration de mon profil. Descriptions et photos en long en large. Résultats garantis sans équivoque. Outillée des stratégies de communication prévues à mon effet, me voilà étiquetée et bien emballée, prête à être soumise au catalogue des femmes en ligne à commander du doigt.

 Tiens, ils annoncent la liquidation des Trentenaires encore fraîches.

C’est mon jour de chance !

tumblr_n8j8eiKzPW1sa11jco1_500