Artiste : Sapin

Album : Smell Of A Prick

Label : Howlin Banana / Beast Records

En 2016, toute la gaule est occupée par le diktat Universal déversant son salmigondis de musique réchauffée, abêtissant sans fin ses peuplades laborieuses, celles-ci risquant à chaque ouverture de radio/télé/PC une lobotomie partielle à grand coup de truelle made in enfoirés (le ciment Goldman à prise de tête rapide).

Entièrement occupée, non ! Une étrange peuplade bretillienne (d'Ille-et-Vilaine, le mot est entrée en 2015 dans le dictionnaire en même temps que ZAD), les SAPIN résistent envers et contre tout à l'envahisseur, et ce, grâce à une ancestrale potion magique armoricaine, à savoir la désinvolture au service du talent.

Sapin, donc, nous gratifie d'un second album aussi sémillant et sautillant qu'un Idéfix sous Guronsan, où s'entremêlent astucieusement country, pop et garage.

sapin_groupe_rennes

Ces quatre copains qui, non contents d'être tombés très jeunes dans la marmite du bouillon de culture rennais, n'hésitent pas à loucher fortement du côté des ambiances enfumées texanes, assénant à grands coups d'éperons leur musique dans les côtes bretonnes.

Droits comme des conifères dans leur optique DIY, certaines âmes sensibles pourraient néanmoins enguirlander Sapin pour leur pochette pour le moins singulière.

En effet, ce Mr Hankey (remember South Park) défenestré a effectivement de quoi faire saigner quelques rétines, mais il faut y voir une continuité à l'œuvre de groupes comme The Butthole Surfers ou Thee Oh Sees, chantres du fait maison en terme d'artwork. Comme dirait l'autre, le mauvais goût est invariablement celui de l'époque qui nous a précédé, et comme on dit souvent, c'était mieux avant. CQFD.

Not Far Away, un des sommets de l'album nous emmène à dos de sanglier pour une chevauchée effrénée dans les Rocheuses, Good Old Days quant à elle nous dépose sur les plages malouines pour un débarquement ricain de surf music. Enfin, après cette salutaire baignade, on rechausse les santiags pour botter les fesses rembourrées aux cupcakes de Hypster Johnny sur un air perdu de Merle Haggard retrouvé au fin fond d'un truck cabossé aux riffs garage.

Finalement, on ignorait que la Bretagne se trouvait autant à l'ouest. Sapin est en tournée mondiale française actuellement avec leurs poteaux Regal, il eut été de bon aloi, chers lecteurs, que vous vous y rendîtes.

Ci-joint pour le plaisir des yeux le clip hollywoodien de Stories :

Suivi de celui plus nouvelle vague de I'm Alive :