Irresponsable est la première série issue de la Femis. C'est aussi et surtout la première série d'auteur française carrément drôle. Sortie sur OCS, la saison 1 a rencontré un bon gros succès cet été. Et pour cause.

Imaginez un jeune adulte de type Woody Allen (relevé d'un joint), vautré devant une Play Station 3. Imaginez, juste derrière, sa mère (réhaussée d'un carré nineties bien appuyé), en train de lui demander de ramasser ses miettes de pain du petit dejeuner.

Irresponsable-2-bis

Figurez-vous donc une plongée dans les petits moments cafards en famille, avec l'option mythe de Tanguy. Des décors façon Plus Belle La Vie, des dialogues façon Riad Sattouf.

L'enfant qui ne part jamais découvre ici qu'il est papa d'un ado de 15 ans. Celui qui est trop vieux pour dire "ta gueule maman" doit cacher à celle qui rentre toujours "sans frapper" l'existence de cet enfant. Il ne se passe pas grand chose, et en même temps tout arrive dans ce Chaville coupé du monde.

IRRESPONSABLE-3

Frédéric Rosset signe un scénario très personnel., qui parle de son adolescence et de ses craintes existentielles. C'est finalement l'histoire assez attachante d'un mec qui court après ses responsapilités, et après sa jeunesse.

Et si rien chez ce mi-homme mi-ado en veste Quechua bleu-jaune ne presse à l'identification, chacun se reconnaitra pourtant dans ses oscillations fandardes entre régression et progression.

attention-sortie-d-ecole,M346777

Stephen Cafiero, déjà aux commandes de Templeton pour OCS, signe une mise en scène sobre et efficace. Sébastien Chassa­gne, acteur alangui poètiquement lourd, dégrossit le hipster malgré lui. Et Nathalie Cerda est à coup sûr la Barb française (#WeAreAllBarb de Stranger Things).

IRRESPONSABLE

 On attend la saison 2 avec impatience, pour se la farcir avec un bol de Muesli, ambiance pesticides.