Transformer. Transfigurer. Transgresser. Transmuter.

Transformiste.

Le maquillage à outrance, impeccablement réalisé. La poitrine bombée, la chevelure bien que fausse, magnifiquement domptée.

Oiseau de nuit, personnage insaisissable et à la féminité éphémère. Les paillettes, les faux seins, ses longs cils.

Les gestes, les courbes, les attitudes, le port de tête. Endosser le rôle d'une femme ce n'est pas juste dans l'apparence, même si celle-ci est pleine d'exubérance.

Mettre en lumière la part manquante, être soi-même en ayant l’apparence d’une autre.

Jouer, briller, se révéler, se recréer, faire éclore un autre aspect de sa personnalité. Détruire les codes, changer de peau.

Une fois de plus, Lou Escobar va au cœur de l’humain, dévoilant ici l’intimité de la vie presque normale d’un transformiste et de son personnage bien rodé.

15218310_10154780585571670_169659162_n 15211616_10154780586291670_1686938367_n 15174684_10154780586411670_1197742683_n 15211631_10154780585951670_1817002932_n 15218663_10154777695951670_957342069_n-1